le fabuleux destin des fibres de « Yak des Montagnes du Khangai »

 

Marie Peyraube à l'oeuvre pour la fibre Textile

Pour tout vous dire, la coopérative était loin de s’imaginer ce que les fileurs et fileuses français allait faire avec ces fibres.

Des pulls, gants et bonnets pour affronter le froid ? Certainement, mais d’une manière saisissante: l’association « la fibre Textile », lors de son opération pédaler pour la paix, a filé et vendu des pelotes de yak au profit d’une association travaillant avec la communauté Yanesha en Amazonie Péruvienne: http://www.la-fibre-textile.com/

Une autre fileuse a décidé de faire des chapeaux avec ces fibres. Elle les vendra au profit de l’association « les enfants de Tchernobyl »: http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php

Un salut amical à toutes ces personnes qui à travers leur passion expriment et concrétisent leurs idéaux. Bravo!

Publicités

Une réflexion sur “le fabuleux destin des fibres de « Yak des Montagnes du Khangai »

  1. Bonjour à tous, j’ ai bien aimé cet article. Merci.

    De plus, j’ ai reçu mon yack gris pâle, de chez-vous, il est magnifique, d’ une très belle qualité, il se file merveilleusement bien.

    Merci beaucoup, et amitié à vous tous.

    Une fileuse du Québec qui réitérera surement. 🙂
    Monique Repper Poirier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s